A Wildwood Flower

C'est tout mélangé et ça saute du coq à l'âne!

03 mai 2010

Retour sur les faits... [Part 2]

Après cet épisode désastreux de ma vie professionnelle, j'ai roulé ma bosse et j'ai pu constater que non, tous les gens ne sont pas comme ça. Oui c'est facile de s'intégrer à une équipe, car je suis conviviale et que ce qui s'est passé là-bas c'était un cas à part, un petit clan qui n'avait pas besoin de quelqu'un d'autre.

 

Je suis tombée sur Jacqueline, impossible de retomber sur son nom et comme elle était pas très loin de la retraite je l'appelle Jacqueline. Femme incroyable! Elle était la secrétaire du big boss et moi je bossais pour elle. Ça faisait deux jours que j'étais là, elle a demandé à l'agence d'intérim qui m'envoyait de revoir mon salaire à la hausse! Elle vient dans mon bureau et me dit: "Le travail que tu vas devoir faire est vraiment pas amusant (je devais dactylographier et mettre en page le rapport annuel de la société, y'a pire!) donc j'ai demandé à l'agence qu'on te paie mieux, en guise d'encouragement". Waooouuww! Ça c'est de l'encouragement! J'avais mon bureau à moi toute seule, mais personne ne manquait jamais de venir faire un petit coucou, on mangeait ensemble et je pouvais enfin prendre part à des discussions intéressantes!

 

Malheureusement mission intérim oblige, un beau jour j'ai quitté la boîte. Eh bien, ces braves gens ont organisé un petit drink pour me dire au revoir! Comme quoi!

 

Ensuite j'ai atterri dans une boîte française (chaîne de magasins de jouets). L'offre d'emploi m'intéressait, on allait me demander de faire de l'administratif, c'est que je cherchais. J'arrive à l'entretien et l'un des deux mecs qui me reçoivent est un ancien camarade de classe. C'est pour ça que j'ai eu le job, j'en suis sûre! On n'a pas vraiment parlé du poste en lui-même, en tout cas le peu qu'on m'en a dit ne m'a pas suffit à me rendre compte que je venais de signer un CDI pour un poste qui ne me correspondait pas du tout et qui n'était pas du tout dans mes capacités! Aïe aïe aïe!

 

Premier jour de boulot on me fait faire de la comptabilité!  Moi qui suis nulle avec les chiffres, bravo! On me parle avec des termes tels que "inflation", "actif circulant" et autre "flux d'exploitation". Je deviens toute bleue dès que mon chef (qui est plus jeune que moi) me parle boulot. On me dit "On va ouvrir un magasin à Louvain-La-Neuve et tu vas gérer tout le côté puériculture". Heu... Gérer, c'est-à-dire? "Eh bien tu dois régulièrement contacter le gérant du magasin et t'assurer de ceci, cela, du nombre de mètres carrés destinés à la puériculture, surveiller les ventes et gérer d'un point de vue stock, appeler la maison mère, faire des rapports sur ceci, cela, surveiller le chiffre d'affaire de la partie que tu gères, ..." P*tain j'ai la tête qui tourne, là! Je suis pas capable de faire ça moi! On me propose un job administratif et là c'est presque du management! C'est pas une question de manque de confiance en soi, c'est juste une question que j'ai jamais fait ça et que ça m'intéresse pas de le faire, et puis y'a bien trop de responsabilités et en plus je suis nulle en calculs... Je crois que ça va pas le faire!

 

Seulement voilà, le contrat est signé! Et maintenant pour me sortir de merdier ça va pas rigoler! Arf...
Au bout que 4 jours, je mangeais plus et je dormais plus. Alors j'ai appelé mon chef et mon ancien copain de classe et j'ai expliqué que ça n'allait pas, que je ne m'attendais pas à ce genre de travail et puis que je ne suis pas qualifiée pour les responsabilités qui me sont attribuées. Désolée mais il faut trouver une solution. Là-dessus, la fille des RH débarque en catastrophe. Elle reconnait que quand elle a publié l'annonce sur internet, elle a été volontairement approximative quant aux tâches à réaliser histoire de recruter une personne sans diplôme, à demi-mot elle me fait comprendre qu'ils ne voulaient pas payé un gradué ou un universitaire pour faire ça. Ah oui voilà! Et c'est tombé sur moi. Et on fait comment alors? Parce que si je pars de mon plein gré, je perds mon chômage! Après non-négociations avec le grand chef du la boîte il a été convenu que je donnais ma démission. Heu... oui mais non! Je vous ai dit, si je démissionne je perds mon droit au chômage, pas question! Ils me proposent alors de rester jusqu'à la fin de la période d'essai et qu'à ce moment-là on pourrait rompre le contrat à l'amiable. Heu... Oui mais non, la période d'essai est de six mois, et pour moi comme pour vous il vaudrait mieux que je parte maintenant! Je rencontre finalement le big boss, un mec hyper froid qui me regarde à peine quand je lui parle. Je suis on ne peut plus mal à l'aise, c'est quand même délicat à expliquer. Mais je me lance. J'ai l'impression qu'il ne m'écoute pas, soit.
Après mon monologue il me dit: "Bien. Tu peux passer chez D. (la fille des RH)". Je ressors donc de son bureau sans le moindre élément de réponse. J'arrive chez D. Elle est au téléphone et me fait signe d'attendre dehors. Quand elle me fait entrer je vois qu'elle tient en main un C4! Yes! Ils ont trouvé une solution. Ils ont réussi à plus ou moins magouiller un truc - tout en restant dans ce qu'il y a de plus légale - ils me licencient tout simplement. Je n'ai juste droit à aucune indemnité (mais ça je m'en fous c'était pas le but) et je reprends le cours de ma vie, je me remets à manger et à dormir et je cherche un autre boulot.

 

Franchement il m'arrive de ces trucs, quand même!

 

La recherche d'emploi se passe pas trop bien. Je ne trouve rien dans mes cordes et je commence à déprimer.
Puis un soir, je sais pas, je me connecte - au cas où - sur le site d'Actiris et je vois une annonce sympa "Cabinet Ministériel cherche secrétaire. Francophone, pas d'exigence de diplôme". Bon, je postule on sait jamais mais franchement, j'y crois pas trop. Quelque jours plus tard, on m'appelle pour passer un test d'aptitudes suivi d'un entretien. J'y vais, je foire royalement le test d'aptitudes (enfin une partie) mais l'entretien se passe bien. Cela dit, je repars de là en me disant que c'est pas encore le bon. Tant pis, je continue à chercher. Mais deux jours plus tard, on me rappelle et on me dit "Tu commences lundi"!!! WOOOooo!!! A quoi ça tient, des fois!

 

J'ai donc travaillé dans ce cabinet jusqu'à sa dissolution après les élections de juin 2009. Et j'ai vraiment adoré. D'ailleurs, y'en a des choses à raconter! Notamment sur les relations entre collègues! C'était pas triste!

Posté par OdreHorn à 14:50 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

Commentaires

Poster un commentaire